Parapluie folie
>>
Accueil
>
Parapluie folie
La Roche-de-Rame

Parapluie folie

undefined :
Embarquer cet élément afin d'y avoir accès hors connexion

Description

Grande longueur technique et devenue physique à cause de la patine. Plus on monte, plus c’est chouette. Et on se donne jusqu’au relais !
  • Communes traversées : La Roche-de-Rame

Materiel

13 dégaines + relais

Équipement

Spits de 12, relais sur chaine

Recommandations

À faire les jours de collante !

L'encadrement par un professionnel de la montagne diplômé pour la pratique de l'escalade est recommandé.

Pour des informations plus précises, veuillez consulter le topo Briançon Climbs de 2022.



Les 9 patrimoines à découvrir

  • Faune

    Le mouflon

    Une petite population de mouflons fréquente les lieux. Le mouflon méditerranéen, issu de croisements entre mouflons de Corse et d'autres espèces de mouflons ou de moutons, a été introduit il y a plusieurs décennies par les sociétés de chasse. C'est un animal mal adapté à la neige, aussi se tient-il sur les pentes sud vite déneigées. Le mâle arbore de grandes cornes enroulées. Les femelles, le plus souvent sans corne, peuvent parfois en avoir, droites et peu développées.
  • Histoire

    L’ancienne épicerie du quartier

    Dans le hameau typique du Bathéoud, et plus précisément dans la maison située ici, existait une épicerie. Prisée par les habitants de ce petit hameau, elle leur facilitait le quotidien lorsque les moyens de transports n’étaient pas aussi développés qu’à l’époque actuelle. Cette échoppe permettait aux habitants de se rencontrer lors des commissions, un véritable lieu de vie et d’échanges. 

  • Petit patrimoine

    Le four banal de Bathéoud du Haut

    Aujourd’hui, acheter une baguette de pain est une action quotidienne plus ou moins banale. Cependant,  jusqu’après la Seconde Guerre mondiale, les habitants du hameau du Bathéoud fabriquaient leurs propres pains grâce au four banal. La cuisson du pain était un jour de fête car la production de pain était rare, ce dernier se devait d’être conservable plusieurs mois… 

  • Eau

    Le canal de Serre-Duc

    Entre le Bathéoud et la pente rocheuse se trouve le quartier de Serre-Duc. La circulation de l’eau était permise par le canal d’irrigation de Serre-Duc. Il est aujourd’hui abandonné mais son tracé est toujours visible entre les pins et les lavandes. Sa prise d’eau était située en amont du Coumbal de Satan et le canal permettait l’arrosage de tout le quartier. 

  • Point de vue

    Vue sur la vallée de la Durance

    Protégée des influences atlantiques par le Massif du Pelvoux, la haute vallée de la Durance est soumise à un climat très sec, avec de fortes variations saisonnières de température. Elle abrite des pelouses qui s’apparentent aux steppes d’Europe centrale et sont rares en France. Elle est intégrée dans le site Natura 2000 “Steppique durancien et queyrassien”.

  • Pastoralisme

    Les cultures d’antan

    Située sur la rive gauche de la Durance, la commune de La Roche-de-Rame jouit de belles terrasses ensoleillées où des hameaux sont venus s’implanter. Cette situation a également permis le développement de nombreux vergers favorisant la production de plusieurs fruits et notamment les abricots. Cependant aujourd’hui, ces vergers sont à l’abandon et peu d’agriculteurs sont restés dans la vallée. 

  • Eau

    Les canaux d’irrigation

    À flanc de montagne, vous pouvez découvrir des anciens canaux d’irrigation qui sont encore en partie utilisés aujourd’hui par les habitants du hameau pour leurs jardins et les champs. La spécificité climatique de ce versant rend la maîtrise de l’eau nécessaire pour les cultures. 

  • Eau

    Torrent de Bouchouse

    Le Torrent de Bouchouse est alimenté par le torrent de la Pisse et du Pansier à 1 900 m. Il approvisionne la commune de La Roche-de-Rame en la traversant. Ce torrent s’écoule ensuite dans la Durance en contre-bas de la commune.

  • Point de vue

    La Roche-de-Rame

    Magnifique point de vue sur la commune de la Roche-de-Rame ! Cette commune se situe sur la rive gauche de la Durance. Comme à L'Argentière-la-Bessée, son histoire récente est fortement marquée par l'industrialisation du début du 20ème siècle. Bien connue pour son plan d'eau naturel, un lac d'origine glaciaire, la commune égrène ses hameaux sur le versant. Plus haut, deux immenses vallons, dont celui de Bouchouse, s'enfoncent dans le massif faisant charnière avec le Queyras.