De Vallouise à l'Argentière-La Bessée
>>
Accueil
>
A pied
>
Tour du Pays des Ecrins en 3 jours
>
De Vallouise à l'Argentière-La Bessée
Vallouise-Pelvoux

1. De Vallouise à l'Argentière-La Bessée

Flore
Histoire et architecture
Point de vue
Moyen
4h30
14,8km
+700m
-893m
Etape
GR
Trail
VTT
Embarquer cet élément afin d'y avoir accès hors connexion
En commençant par Vallouise et son architecture traditionnelle, la montée nous amène à Puy-Saint-Vincent, à son urbanisation étagée et contrastée, à son panorama grandiose, pour ensuite descendre à l’Argentière. Des lieux emblématiques entourés de forêts, d’alpages et de prairies !
Vallouise et ses petites rues invitent déjà au dépaysement. Mais c'est en s'élevant vers le col de la Pousterle que l'on rencontre les différentes facettes d'une montagne humaine, depuis les sports d'hiver jusqu'à la sylviculture, en passant par des alpages de toute beauté, pour arriver à l'Argentière baignée d'un destin industriel unique en son genre.

Les 13 patrimoines à découvrir
Histoire

L'église de Vallouise

L’église Saint-Étienne date des XVème et XVIème siècles. Elle abrite un retable et un tabernacle en bois doré du XVIIIème siècle, ainsi que des peintures murales. Non loin d’elle, se tient la chapelle des Pénitents datant de la fin du XVIème siècle avec façade peinte XIXème siècle.

lire la suite
Faune

Le petit rhinolophe

Dans les combles de l’église gîtent en été des chauves-souris. L’espèce ici présente est le petit rhinolophe, qui a fortement régressé ces dernières décennies. Chaque année, les mères reviennent après une hibernation dans des grottes et mettent au monde un petit chacune. Les chauves-souris sont des mammifères insectivores menacés par les insecticides dans les champs et sur les charpentes, la disparition de leurs habitats de chasse et de leurs gîtes etc. Elles sont toutes protégées.

lire la suite
Architecture

Vallouise

Dans la vieille rue du village, se situent des maisons caractéristiques de l'architecture de la vallée datant des XVIIème et XVIIIème siècles, à plusieurs niveaux. Le rez-de-chaussée est réservé aux bêtes, le premier niveau pour l’habitation et les niveaux supérieurs pour la grange. On passait d’un niveau à l’autre par les balcons reliés entre eux par un escalier. Beaucoup de ces balcons sont à arcades avec des colonnes en pierres. Ce type de balcon à arcades se retrouve dans toute la vallée.

lire la suite
Faune

Le cincle plongeur

Perché sur un bloc au milieu de la rivière, un oiseau trapu, à la queue courte, brun avec une grande bavette blanche, se balance de haut en bas avec la queue dressée. Puis il plonge et ne réapparaît que quelques instants plus tard. Cet oiseau chasse ainsi, plongeant puis marchant à contre-courant au fond de l'eau en quête de larves aquatiques d’insectes, de petits crustacés ou petits poissons, soulevant les galets avec son bec pour les déloger.
lire la suite
Faune

Le Semi-Apollon

Ce papillon aux ailes hyalines, blanc translucide, marquées de deux taches noires vole dans les clairières ou en lisière de bois, là où pousse la plante hôte de ses chenilles, la corydale. Semblant abondante localement, c’est pourtant une espèce en forte régression et protégée.

lire la suite
Histoire

Le sentier du Facteur

Autrefois, le facteur empruntait ce même chemin quotidiennement : il partait de Vallouise, déposait les courriers à Puy-Saint-Vincent et redescendait à Vallouise en faisant une halte aux hameaux de Parcher. L’hiver, quand les chutes de neige étaient trop importantes, ce sont les Traversouires (les habitants de Puy-Saint-Vincent) qui chaussaient des raquettes et se munissaient de pelles pour tracer le chemin du facteur jusqu’à Vallouise. 

lire la suite
Faune

Les chauves-souris forestières

Les chauves-souris ne vivent pas que dans les grottes ! En été, certaines espèces forestières s’abritent pendant le jour dans de vieux arbres creux ou des trous de pics. Les femelles peuvent aussi y faire une petite colonie où naîtront les petits (un par femelle). Dans cette forêt encore jeune sans trop de vieux arbres, des gîtes ont été installés pour aider les chauves-souris et mieux les étudier.
lire la suite
Faune

La chouette chevêchette

C’est au printemps qu’on peut entendre ce petit rapace nocturne ; ou en automne, période à laquelle il peut lancer de drôles de cris. D'activité diurne et crépusculaire, la chouette chevêchette est une prédatrice de passereaux et de petits rongeurs forestiers.  Mais lorsqu'ils la repèrent, les passereaux n'hésitent à venir la houspiller en grand nombre afin de rendre vaine toute tentative d'attaque surprise. Elle est inféodée aux forêts de montagne où elle recherche les arbres à cavité de pic pour établir son nid.

lire la suite
Flore

L’épilobe en épi

Le long des pistes forestières, s’étalent de grands massifs d’une haute plante aux nombreuses fleurs purpurines, disposées en épis lâches. L’épilobe en épi, plante pionnière, affectionne les talus de piste, les sols qui ont été remués. À la fin de l’été, ses très nombreuses graines dotées d’un plumet s’envolent en masse dans la lumière déjà rasante…

lire la suite
Flore

Les orpins

Sur les zones rocailleuses s'étalent de petites plantes « grasses » aux fleurs étoilées, blanches pour certaines espèces, jaunes pour d'autres. Leurs feuilles sont souvent cylindriques, pointues à l’extrémité ou non selon les espèces, et pleines d'eau : vivant sur des lieux secs, elles font ainsi des réserves pour les jours difficiles ! A leur hauteur, si près de la roche, ça chauffe en été !
lire la suite
Faune

Le hibou petit duc

Dès fin avril, on peut entendre la nuit et même le jour ses tiou très doux. Il revient d'Afrique où il a passé l'hiver, car il est essentiellement insectivore : pour ce petit hibou, de gros insectes (grande sauterelle verte …) font de bons repas. Pour nicher, il s'installe dans un arbre creux ou même dans une cavité en bâtiment. Il affectionne les lieux chauds … et riches en insectes bien sûr !

lire la suite
Histoire

La turbine Francis

L’américain James Francis a mis au point la turbine Francis entre 1849 et 1855. Il s’agit d’une turbine “à réaction” adaptée à des moyennes chutes (entre 15 et 500 m de chutes). L’eau entre dans la turbine puis circule entre les aubes directrices et les aubes de la roue, qui sont fixes, alors que la roue intérieure est mobile. La pression à l'entrée de la roue est supérieure à la pression de sortie de la roue. 

lire la suite
Histoire

Le compresseur mobile

Dans les mines, l’air comprimé permet de chasser la poussière et de créer de l’énergie pour les perforatrices. Le compresseur mobile contient, dans un réservoir résistant, de l’air comprimé qui est amené à une forte pression via une pompe (le compresseur). Une conduite permet ensuite de distribuer l’air comprimé aux machines de la mine.

lire la suite

Description

Depuis Vallouise, suivre le balisage GR (Pont des Fontaines). Au croisement « Vallouise 1170 », suivre pont Gérandoine. Traverser le pont, continuer sur la route jusqu’au croisement avec la D4 que l’on suit direction Puy-Saint-Vincent. A la première épingle, prendre le chemin à gauche (Champ Clément) balisage GR. Aux croisements suivants, suivre Les Alberts (GR).
  1. A Puy Saint Vincent 1400, arrivé sur la route départementale, contourner le bâtiment du SDIS sur la droite (cheminement piéton, escalier métallique). Prendre la rue goudronnée à gauche jusqu’à la chapelle St Roch. Contourner la chapelle et prendre la route goudronnée à droite (quitter le balisage GR). Traverser le parking - propriété privée, barrière. Au bout du parking, prendre une petite sente en forêt qui suit le ruisseau des Alberts (trail n°15). Rejoindre une route goudronnée que l’on prend sur la gauche, passer sous les remontées mécaniques. Rejoindre une route goudronnée que l’on prend sur la droite (trail n°15). Suivre la route sur 600 m environ puis prendre le sentier à droite. A partir de là et jusqu’au col de la Pousterle, suivre le balisage GR - alternance de sentier, route goudronnée et piste.
  2. Arrivé sur le plateau de la Pousterle, rejoindre le grand panneau « forêt des Vigneaux ». Traverser la piste et le parking (replat) pour retrouver un chemin que l’on emprunte sur la droite (trail n°5). Suivre ce chemin légèrement ascendant (Les Vigneaux). Après environ 2 km le chemin commence à descendre. A partir de la 3ème épingle, emprunter le sentier sur la droite qui coupe régulièrement la piste (trail n°5) (/!\ portions de sentier raides et étroites, adhérence faible). Arrivé à un replat « Champ des Ans 1550 m », rejoindre la piste. Ne pas prendre la sente en face mais faire 20 m sur la piste et rejoindre un sentier qui part sur la droite (VTT n°16). On suit ensuite l’itinéraire VTT n°16 jusqu’à l’arrivée aux Collets au-dessus de l’Argentière.
  3. Arrivé à la route goudronnée « Les Collets », prendre à gauche (l’Argentière centre). Après 50 m, prendre la piste à droite (parking via Ferrata) et se diriger en direction de l’horloge. Prendre la petite sente sur la gauche qui descend sous la falaise. On rejoint une impasse (maisons) que l’on suit jusqu’au premier rond-point. Emprunter le passage piéton qui passe sous les rails. Partir sur la gauche pour rejoindre le centre de l’Argentière.
Départ : Vallouise centre
Arrivée : L'Argentière-La Bessée centre
Communes traversées : Vallouise-Pelvoux, Puy-Saint-Vincent, Les Vigneaux, L'Argentière-la-Bessée

Profil altimétrique


Lieux de renseignement

Bureau d'Information Touristique de L'Argentière-La Bessée

23 Avenue de la République, 05120 L'Argentière-La Bessée

https://www.paysdesecrins.com/

contact@paysdesecrins.com

+33(0)4 92 23 03 11

En savoir plus

Bureau d'Information Touristique de Vallouise

Place de l'Eglise, 05340 Vallouise

https://www.paysdesecrins.com/

contact@paysdesecrins.com

+33(0)4 92 23 36 12

En savoir plus

Maison du Parc de Vallouise

, 05290 Vallouise

http://www.ecrins-parcnational.fr/

vallouise@ecrins-parcnational.fr

04 92 23 58 08

Information, documentation, maquette, expositions, projections, vente des produits et ouvrages du Parc. Visites guidées pour les scolaires, réservation obligatoire. La nouvelle Maison du parc a ouvert à Vallouise depuis le 1er juin et propose aux visiteurs une exposition permanente interactive invitant à la découverte du territoire et de ses patrimoines. Un espace d'exposition temporaire permettra une offre renouvelée. Enfin,le dispositif est complété par une salle audiovisuelle permettant d'organiser projections et conférences Entrée libre. Toutes les animations du Parc sont gratuites sauf mention contraire.

En savoir plus

Accès routiers et parkings

 

Source

Parc national des Ecrinshttps://www.ecrins-parcnational.fr

Signaler un problème ou une erreur

Vous avez repéré une erreur sur cette page ou constaté un problème lors de votre randonnée, signalez-les nous ici :


À proximité
50